Photographie artisanale
selon le procédé historique de 1850

collodion humide

Le procédé historique du collodion humide inventé en 1850 permet d’obtenir une image faite de poudre d’argent sur plaque de verre ou de métal.

Une solution de collodion contenant des sels chimiques est coulée sur une plaque et sensibilisée dans un bain d’argent puis exposée à la lumière à l’aide d’une chambre photographique.

L’image est inversée à travers la lentille et projetée à l’envers sur le verre dépoli qui permettra de faire la mise au point.

Après l’action du révélateur et du fixateur, il ne restera qu’une fine poudre d’argent pur qui formera l’image photographiée. Un vernissage à la résine de cyprès de l’Atlas et à l’huile de lavande protégera la plaque pour les décennies à venir.

Galerie

Studio éphémère

456a08c620f496a50f554b0f69285f4a

Vous souhaitez accueillir le studio éphémère pour réaliser des portraits ou faire une démonstration pédagogique de reconstitution historique, on en discute ?